Tintin relooké

22 octobre 2011 à 15:55

Alors que l’adaptation des aventures de Tintin de Steven Spielberg s’apprête à sortir sur les écrans du monde entier, l’éditeur américain de Tintin en profite pour relooker quelques couvertures, afin de capitaliser sur le film et relancer des ventes qui n’ont jamais été très importantes aux Etats-Unis.

Le Secret de la Licorne
Pour les deux albums qui ont inspiré le film, on peut voir que le travail graphique a consisté à simplifier les décors, à recentrer les images sur les personnages et eux seuls, et à concentrer la palette graphique sur une couleur dominante. D’un point de vue typographique, le lettrage des albums fait appel à la typographie type utilisée par Hergé pour la plupart de ses albums (sauf justement le Secret de la Licorne et le Trésor de Rackham le Rouge) et qui rappelle furieusement le Lithos de Carol Twombly.

Le Trésor de Rackham le Rouge

Primaires citoyennes et typographie Jaurès

20 octobre 2011 à 11:00

On savait que le PS avait fait développer une typographie maison appelée Jaurès. Force est de constater qu’elle n’a pas toujours été utilisée dans les sites de campagne de la Primaire citoyenne.

En tout bien tout honneur, le site de la Primaire a fait largement usage du Jaurès. Et force est de constater qu’elle fonctionne bien sur du web…

Primaires citoyennes

De tous les candidats, seule Martine Aubry l’a utilisé. Et c’est finalement assez logique que la Première Secrétaire fasse preuve d’exemplarité typographique. Et dans son cas à elle également, la typographie fonctionne bien.

Martine AubryLes autres candidats n’ont pas eu recours à la Jaurès. Avec parfois des choix heureux comme pour le site d’Arnaud Montebourg à la fois élégant et sobre.

Arnaud Montebourg

Parfois un poil moins comme dans le cas de Ségolène Royal

Ségolène Royal

… mais surtout de Manuel Valls (son logo fait spontanément penser à un site de sport de glisse tellement il est dynamique).

Manuel Valls

Hors concours, le site de Jean-Michel Baylet qui lui en plus tranche au niveau du code couleur (évidemment, il n’est pas socialiste).

Jean-Michel Baylet

Steve Jobs et la typographie

18 octobre 2011 à 10:50

Steve Jobs, 1955-2011

Steve Jobs est donc décédé. Difficile d’échapper à l’évènement. Visionnaire, il était célèbre pour ses produits résolument design et pratique. Ce qui était moins connu, c’est qu’il attachait une grande importance à la typographie.

Dans son discours à l’Université, il a expliqué comment il a développé son intérêt pour la typographie et son impact sur sa culture produit.

le Reed College dispensait probablement alors le meilleur enseignement de la typographie de tout le pays. Dans le campus, chaque affiche, chaque étiquette sur chaque tiroir était parfaitement calligraphiée. Parce que je n’avais pas à suivre de cours obligatoires, je décidai de m’inscrire en classe de calligraphie. C’est ainsi que j’appris tout ce qui concernait l’empattement des caractères, les espaces entre les différents groupes de lettres, les détails qui font la beauté d’une typographie. C’était un art ancré dans le passé, une subtile esthétique qui échappait à la science. J’étais fasciné.

Ce point n’a pas échappé à Jean-Marie Dru qui dans son dernier ouvrage Jet Lag consacré aux grands hommes de la publicité, fait un hommage à Steve Jobs et à son appétance pour la typographie.

Je souhaite que les enfants de nos écoles prennent un jour des cours de typographie et de calligraphie et que, à la manière de Steve Jobs, qui a suivi de tels cours, ils soient plus sensibles à la beauté de chaque chose. Une simple typographie à empattements sur la devanture, et votre boutique prend tout de suite de la valeur.